Être né quelque part…

Être né quelque part…

Réalisé par 4 jeunes venus du Centre d’Accueil pour Mineurs Non Accompagnés de Pont de Salars, et conduits par leur éducatrice

Ce projet de collaboration entre la radio et le Centre d’Accueil du MNA de Pont de Salars,  (géré par la Ligue de l’Enseignement, en partenariat avec le Conseil Départemental de l’Aveyron) a mis du temps à murir….mais maintenant, il existe.

 

Être né quelque part - Novembre

émission du 26/11/2021 nombre de lectures : 38 lectures

RSA donne la parole à de jeunes migrants du Centre d’Accueil MNA de Pont de Salars .

MNA1

Ce samedi, dans les locaux de Radio Saint Affrique résonnent des échos de langues différentes et très agréables à entendre….des langues, des mots, des rires qui nous font voyager… Il s’agit de 4 jeunes qui prennent place, avec bonne humeur, autour de la table d’enregistrement.

Venus du Centre d’Accueil pour Mineurs Non Accompagnés de Pont de Salars, et conduits par leur éducatrice, ils sont à Radio Saint Affrique pour leur première émission de radio.

Ce projet de collaboration entre la radio et le Centre d’Accueil du MNA de Pont de Salars.

(géré par la Ligue de l’Enseignement, en partenariat avec le Conseil Départemental de l’Aveyron) a mis du temps à murir….mais maintenant, il existe.

« Pour la radio, explique Franck Carrière, l’animateur de Radio St Affrique, c’est permettre  de leur redonner confiance en leur permettant de s’exprimer via le média radiophonique qu’est notre radio. ». Alex Thimon, technicien de la radio, rajoute : « Mais aussi leur faire découvrir les techniques d’enregistrements, de prise de son, de reportages et d’interviews, ce qui favorise l’expression et la maîtrise de notre langue. »

L’éducatrice complète «  Ce projet, que l’on veut voir se tenir sur le long terme, a pour objectif que leur parole ne soit plus une crainte, et qu’elle leur permette de s’ouvrir aux autres pour un nouveau départ dans leur avenir. ».

Durant toute la journée, Franck et Alex donnent les ficelles de la création d’une émission, la réalisation d’un conducteur, l’importance de l’articulation et des voix claires, et aident  à l’écriture de leurs chroniques.

Pour le passage en studio, chacun joue son tôle : le futur animateur narre son conte philosophique, le créateur de rap, fait entendre sa chanson , un autre jeune, dans sa langue envoie un message à ses amis restés au Mali, et le quatrième, récemment arrivé, nous dit l’importance que représentent pour lui les ateliers lectures menés par le Centre d’Accueil.

Leur émission, dont le titre choisi est « Être né quelque part… » sera mensuelle. Les jeunes prépareront les suivantes à Pont de Salars, sous la houlette de leurs deux accompagnatrices éducatrices; puis ici, à St Affrique, Alex les mettra en forme.

Néanmoins, nos quatre invités du jour ont pris goût aux micros, et petit en petit , les émissions seront enregistrées sur place, à Saint Affrique.

« Voir ces jeunes migrants, ici, prendre du plaisir à s’exprimer dans une langue qu’ils ne découvrent que depuis peu, c’est extraordinaire, commente Emeline Brouzet, permanente de Radio Saint Affrique ; ça donne du sens à ce que nous faisons.. »

Ce projet s’inscrit tout à fait dans les objectifs d’animation du Centre d’Accueil MNA, et est un sacré plus pour RSA, qui, par cette coopération montre que son investissement dans le territoire aveyronnais est réel, et qu’il s’enrichit d’une dimension pluriculturelle et sociale, participant à l’accompagnement de ces jeunes en France….

Ce projet est une première en France.. Puisse-t-il être décliné par d’autres radios sur le territoire.

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :