Dissonances

Dissonances
Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons, ensemble, un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des parcours de vie vécus par des gens comme vous et nous, des témoignages d’histoires qui ne laissent de traces que dans la mémoire des leurs, des voix dissonantes, des voix d’hommes et de femmes, qui portent un éclairage différent sur nos rêves.

Réalisation: Dani Joulié et Josef Ulla

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème mardi du mois à 18h00.
  • deuxième diffusion le mercredi suivant à 8h15.
  • troisième diffusion le samedi suivant à 16h00.

OBLIGES DE QUITTER LA FRANCE

émission du 01/11/2022 nombre de lectures : 203 lectures

Ca se passe en Aveyron, à Aubin...

Aubin

Un couple de libanais est venu en France en 2016 avec leurs deux petites filles, aujourd’hui âgées de 7 et 9 ans pour leur offrir une vie meilleure. Entamant le long et difficile parcours des demandeurs d'asile, ils commençaient à croire que leur vie prenait la direction qu’ils souhaitaient et que cette vie meilleure était à portée de main.

Ils ont acheté une maison dans un village du Bassin de Decazeville, dans l’Aveyron, les filles ont trouvé un équilibre dans cette nouvelle vie rurale, le papa travaille dans le bâtiment et la maman a le projet de devenir aide à domicile.

Ces avancées réelles et concrètes sont aujourd’hui mises en péril car ils ont reçu, début octobre, une OQTF (Obligation de Quitter le Territoire Français) de la Préfecture de l’Aveyron.

Ce lundi 17 octobre, 200 personnes ont manifesté leur soutien à cette famille.

Aujourd’hui, dans Dissonances nous entendrons

-le maire d’Aubin, Michel Baert,

-la présidente de l’association La Boussole, Sylvie Rémès,

-Graziella Pierini, descendante d’immigré et conseillère départementale,

-le vidéaste Alain Solignac, qui accomplit un incroyable travail de mémoire sur l’Histoire sociale du bassin,

-et Nadine Peyrière bénévole à la Cimade.

Un grand merci à Lilian Bathelot pour la captation du son ainsi qu’à Annick Plenacoste pour la mise en relation....

Pour aller plus loin :

https://www.ladepeche.fr/2022/10/18/quelque-200-personnes-en-soutien-a-la-famille-libanaise-10743900.php

https://www.ladepeche.fr/2022/10/16/menacee-dexpulsion-la-famille-libanaise-veut-vivre-en-france-10739598.php

Une pétition à signer :

https://chng.it/7zZNw6WHVg

Contact CIMADE FIGEAC:

Groupe Local de Figeac
19 Rue Saint Thomas
06 81 39 91 99
figeac@lacimade.org 

2 commentaires

  • par : Lahaye le : 29/10/22 à 19:39

    Bravo à ce maire humaniste!

  • par : Dominique Vanderbeck le : 31/10/22 à 10:27

    Merci pour cette diffusion, pour vos questions évidentes et pertinentes avec une tonalité si douce, le panel de vos intervenants si humains et fraternels, l'intelligence et l'humanité de votre reportage.
    Que d'émotion .

Laisser un commentaire :

CHRISTIAN RAGOT

émission du 25/10/2022 nombre de lectures : 93 lectures

"une étoile qui a sûrement une forme bien à elle..."

CR2 

Depuis ce 20 septembre 2022, l’étoile de Christian Ragot, designer engagé, brille maintenant dans le ciel. Et comme l’écrit si bien Marie Précheur, c’est une étoile qui a sûrement une forme bien à elle.

Nous lui avions consacré une émission en janvier 2016. Elle est rediffusée aujourd’hui ; mais en préambule, vous entendrez les témoignages de François Barré, ancien président du Centre Pompidou à Paris, et de Nicolas Hérisson, directeur artistique de l’association Piacé le radieux.

Ils y évoquent le parcours singulier de Christian Ragot.

Inventant sans cesse, avec un regard lucide sur le monde, sans jamais se laisser tenter par les chemins du succès, il a voulu une approche sociale et critique du design.

De lui, son ancien élève, Jean-Claude Seifert dit qu’il est comme l’eau... on connait sa source mais on ignore où elle finit de couler et parfois, elle devient souterraine, nuage pour tomber ailleurs…

Refusant les chefs, abhorrant le conformisme, détestant le pouvoir, il a aura été un designer indépendant, toujours guidé par l’éthique et le refus d’être instrumentalisé.

On peut encore voir ses créations au centre Pompidou à Paris, au musée de Arts de Piacé le Radieux, Bézard-Le Corbusier, mais aussi, ici à Montlaur, dans le sud Aveyron....chez lui, le lieu où il aimait venir se ressourcer.

Première diffusion: Mardi25 octobre, à 18h

Seconde diff:        Mercredi 26 octobre à 8h15

Troisième diff:       Samedi 29 octobre à 16h

 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

Affaire VINCENZO VECCHI

émission du 27/09/2022 nombre de lectures : 76 lectures

MENACE POUR LES DROITS FONDAMENTAUX !!!

Aujourd’hui Dissonances revient sur le cas de Vincenzo Vecchi.

Vincenzo Vecchi,  est sous le coup d’un Mandat d’Arrêt Européen (MAE) émis par la justice italienne en 2019 à la suite de sa condamnation à 12 ans de prison pour avoir participé au contre-sommet du G8 à Gênes en 2001, alors même qu’il vit,  réfugié en France à Rochefort-en-terre, dans le Morbihan, en Bretagne, depuis 11 ans, parfaitement intégré et apprécié de tous.

Et c’est sur la base d’une   vieille loi prise à l’époque où les fascistes étaient au pouvoir en Italie, sous Mussolini, que Vincenzo est poursuivi.

La Cour de Justice européenne vient de donner son avis ce 14 juillet 2022, autorisant l’application d’une loi fasciste dans l’Union Européenne.

À quand l’exécution d’un mandat d’arrêt européen à l’encontre d’une citoyenne polonaise réfugiée en France après avoir avorté dans son pays ?

Laurence, Pascale et Hervé, membres du Comité de Soutien à Vincenzo Vecchi viennent évoquer l’urgence et l’importance qu’il y a à soutenir cette lutte, qui aujourd’hui dépasse le cadre du cas de Vincenzo car il en va de la sauvegarde de nos droits fondamentaux et de nos libertés pour tous les européens.

cv12

Couleur musicale :

Bella Ciao, Micol Arpa Rock

On lâche rien, HK & les saltimbanks

Oh libertà, Serge Reggiani (musique G. Moustaki)

Cello Suite no. 6 in D Major BWV 1012, interprétée par Ana Maria Iordache

Le début de notre monde, HK

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :