Dissonances

Dissonances
Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons, ensemble, un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des parcours de vie vécus par des gens comme vous et nous, des témoignages d’histoires qui ne laissent de traces que dans la mémoire des leurs, des voix dissonantes, des voix d’hommes et de femmes, qui portent un éclairage différent sur nos rêves.

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème mardi du mois à 18h00.
  • deuxième diffusion le mercredi suivant à 8h15.
  • troisième diffusion le samedi suivant à 16h00.

MIMMO LUCANO

émission du 25/01/2022 nombre de lectures : 7 lectures

13 années de prison pour délit d'humanité

 ML

Dissonances évoque le parcours d’un homme qui est condamné à 13 années de prison pour avoir défendu l’asile, la solidarité et l’hospitalité.

Cet homme s’appelle Domenico Lucano, dit aussi Mimmo Lucano.

De 2004 à 2018, il a été le maire humaniste du village de Riace en Italie. De ce coin de terre calabraise, en Italie du Sud, terre historiquement liée à l’émigration, cet homme en a fait pendant 14 années le symbole d’un projet de société alternatif fondé sur l’entraide, la solidarité et la fraternité….

C’est ainsi que, accueillant les migrants et les exilés qui débarquaient sur les plages toutes proches, le village se réanime : l’école, fermée par manque d’enfants, rouvre et  la production d’olives est relancée, les logements inoccupés sont récupérés et partagés, d’anciennes infrastructures sont restaurées, le conseil municipal parie et investit dans l’éducation, la formation professionnelle, l’économie sociale et solidaire, et créée même une monnaie locale…Plusieurs centaines de migrants sont ainsi secourus, la commune leur trouvant des logements provisoires et pour certains qui sont restées sur place, des emplois.

En 2016, alors que le  Haut-Commissariat aux réfugiés de l’ONU salue son action, des manifestations conduites par l’extrême droite, avec à sa tête la Ligue du Nord, font du projet de Riace, leur cible prioritaire.

Aux élections législatives de 2018, Matteo Salvini, le dirigeant de la Ligue du Nord entre au gouvernement et devient ministre de l’intérieur . Sa volonté est de lutter contre l'immigration et donc de délégitimer les réalisations de la municipalité de Domenico Lucano, réalisations qui sont l’antithèse de ce que veut cette extrême droite qui monte partout, animée par la haine.   

Mimmo est arrêté le 3 octobre 2018, assigné à résidence, suspendu de ses fonctions et interdit de séjour sur la commune de Riace .

Sous la pression de l’extrême droite, mais aussi de la mafia omniprésente en Calabre, la répression judiciaire s’accroît.

Le verdict tombe le 30 septembre 2021.

Domenico est condamné, à treize années et deux mois de prison,  reconnu coupable d’association de malfaiteurs aux fins d’immigration irrégulière, de pratiques frauduleuses, de détournements de biens publics et d’abus de fonction publique. La justice lui réclame également de reverser 500 000 euros d’aides publiques perçues par la commune.

 « J’assume d’être sorti de la légalité, commente Mimmo Lucano,  mais la légalité et la justice sont deux choses différentes. La légalité est l’instrument du pouvoir et le pouvoir peut être injuste. À une époque donnée, la légalité ça été le troisième Reich, l’esclavage, l’apartheid ».

Retour, avec Dissonances, sur le parcours de Domenico Mimmo Lucano, le maire des migrants, accusé du délit de Solidarité.

Cette émission, réalisée par Josef Ulla, est à écouter (ou à télécharger) sur le site internet de Radio Saint Affrique mardi 25 janvier à 18h, mercredi 26 janvier à 8h et samedi 29 janvier à 16h.

LIENS:

  • ILLUSTRATION MUSICALE:

  • Melocoton de Colette Magny, par Allain Leprest

  • Rivoluzione, Asciano Celestini

 

 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

ELLE LE GIBIER

émission du 28/12/2021 nombre de lectures : 151 lectures

ÉLISA VIX, prix Robin Cook, festival "POLAR, VIN ET CIE""

Quel est le lien entre Robin Cook, l’auteur britannique de polars qui a vécu dans le sud du Rouergue dans les années 1970/1980; le magnifique texte d’Elisa Vix, tiré de son livre " Elle le Gibier" portant sur la noirceur du monde de l’entreprise;  et la ville de Millau,  dans le sud de l’Aveyron….

Pas évident au départ….Robin Cook; Harcèlement au travail; Millau ?

Et pourtant, ceux qui font le lien ce sont les organisateurs du tout jeune mais très professionnel festival « Polar Vin et Cie »….

Réunis à Millau, autour de la créatrice de cet évènement, Paule Haminat, ils nous expliquent la création du Prix Robin Cook, la genèse du festival, en  détaillent la déclinaison en conférences, en projections, en interventions en milieu scolaires, en tables rondes, en séances de dédicaces et même en  lectures musicales….

Justement, puisqu’il est question de lecture musicale, Dissonance vous invite à en écouter une…. Au préalable, calez vous dans votre fauteuil , laissez vous porter par la voix des organisateurs et ensuite par la remarquable mise en musique, de Vincent Dubus,  du magnifique texte d’Elisa Vix, tiré de son roman « Elle le Gibier » paru au Rouergue Noir, qui a reçu le prix Robin Cook en 2020… et enregistré cette année en public.

Nous nous transportons au QG des organisateurs, tout juste avant d’aller déguster les mots du dernier roman d’Elisa Vix, prix Robin Cook 2020.vixCette émission est à entendre mardi 28 décembre (18h), mercredi 29 décembre (8h) et samedi 1er janvier 2022 (16h).

Plus d'infos sur: https://www.festivalpolarmillau.com/

Contact: capsudaveyron12 @ orange.fr




Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

1971-1981 LARZAC

émission du 23/11/2021 nombre de lectures : 148 lectures

LE COMBAT D'UN TERRITOIRE par JOSEPH PINEAU, coordinateur des Comités Larzac

LarzacFaire une émission pour évoquer le 50ème anniversaire du début de la lutte du Larzac, ce pourrait être l’occasion de donner à entendre un rappel historique; pourtant, rien n’est moins actuel que le profond renouveau  agricole qui se vit, depuis ce combat  commencé en 1971 et terminé en 1981,  sur ce causse aveyronnais.


Dissonances reçoit aujourd’hui, Joseph Pineau, habitant du Larzac, ancien coordinateur des Comités Larzac et  auteur, avec Claude Baillon,  de l’original et très complet ouvrage « Larzac le combat d’un territoire ». Avec Joseph Pineau, nous évoquerons, pendant une heure, le passé de cette lutte d’hier où les paysans, entourés et portés par une foultitude de composantes évoquées ici, ont su résister, créer et gagner.


Joseph Pineau nous donnera aussi sa vision du présent de ce territoire où , alors qu’en  1974 des dizaines de milliers de gens sont venus crier «Faites labour, pas la guerre », aujourd’hui 1300 légionnaires  sont installés dans le camp militaire de la cavalerie, sans que cela ne soulève un vent de révolte…


En 2021, la lutte du Larzac se limiterait-elle à la sauvegarde d’hectares agricoles ?


Cette émission est à entendre mardi 23 novembre (18h), mercredi 24 novembre (8h) et samedi 27 novembre (16h).


L’ouvrage de Joseph Pineau et de Claude Baillon « 1971-1981 ; Larzac, le combat d’un territoire » (5€), est à commander en écrivant à carteLarzac@laposte.net


Vous pouvez retrouver Joseph Pineau lors de la Conférence-Débat :

Commune de Paris et Lutte du Larzac - 4 décembre à MillauCL

2 commentaires

  • par : nicolle et christian ragot le : 24/11/21 à 14:35

    Nous avons apprécié l’émission sur « le Larzac vu par un participant au cœur des lieux de stratégie. »
    Ceci complète nos informations sur ce mouvement que nous avons vécu de manière « périphérique » .
    Sans doute faut -il signaler aussi l’importance pour ce mouvement de l’appui de la Presse nationale et notamment de la presse contestataire: canard enchaîné , Charlie Hebdo …
    celle-ci infiltrait les universités en particulier celle de Vincennes en pleine effervescence. J’y ai vu les affiches de soutien et les slogans qui les accompagnaient… Gardarem Lo Larzac dans l’esprit 68 ce qu’a très bien signalé votre interlocuteur. et aussi les grands regroupements hippies et compagnies au Raja del Gorp où Mitterand s’est fait conspué (il en a gardé un bon souvenir!!!)

    Je ne peux m’empêcher de rappeler que nous avons amené sur place Jean Cabut dit Cabu dès 1971. « La peste kaki » voilà le titre de la première BD sur le sujet.
    et qu’en même temps il évoquait la démolition programmée des Halles de Millau , ainsi évitée par nos interventions auprès du maire Manuel Diaz.

    Plein de souvenirs qui, avec le temps, deviennent au vu de l’actualité de 2021 selon , une petite parenthèse ou une lutte profanée : autoroute , viaduc, , futur lycée, photovoltaïques zone industrielle et…
    installation des légionnaires en échange de la priorité d’achat auprès des paysans locaux, des fournitures nécessaires pour les cantines scolaires et autres.. (décidée avec l’appui de… J.Bové!!!)
    Chaque petite histoire construit l’Histoire !

    en conclusion , nos salutations à Joseph Pineau que nous rencontrerons avec plaisir …à l’occasion de notre migration.?

    bises et encore merci pour ce rappel d’un moment de liberté

    nicolle et christian ragot

  • par : Joseph Pineau le : 24/11/21 à 14:37

    Bjr,
    Merci pour vos commentaires. Tout à fait d’accord pour le rôle de la presse nationale, sans le Canard Enchaîné il n’y aurait sans doute pas eu le journal « Gardarem lo Larzac ».
    Au plaisir de se rencontrer à Saint Martin du Larzac …
    Joseph Pineau

Laisser un commentaire :