Dissonances

Dissonances
Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons, ensemble, un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des parcours de vie vécus par des gens comme vous et nous, des témoignages d’histoires qui ne laissent de traces que dans la mémoire des leurs, des voix dissonantes, des voix d’hommes et de femmes, qui portent un éclairage différent sur nos rêves.

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème mardi du mois à 18h00.
  • deuxième diffusion le mercredi suivant à 8h15.
  • troisième diffusion le samedi suivant à 16h00.

YVAN COLONNA

émission du 28/06/2022 nombre de lectures : 31 lectures

un profil de coupable idéal, avec ROLAND LAURETTE

En 1998, le Préfet de Corse est tué par balles. Désigné coupable du meurtre, Yvan Colonna écope d’une peine de prison à perpétuité.

 YC

Ardent défenseur d’Yvan Colonna, et totalement convaincu de son innocence,  Roland Laurette, auteur de deux livres sur l’affaire Yvan Colonna  a partagé plus de 200 heures de parloir avec Yvan Colonna, depuis son arrestation.

 

Dans cet entretien d’une heure, , nous reviendrons avec Roland Laurette sur les évènements qui ont conduit Yvan Colonna en prison, avec, en filigrane, la question principale sous tendue :

-faire d’Yvan Colonna le coupable idéal, à qui cela a bien pu profiter ?

 

En mars 2022, Yvan Colonna sera assassiné, par un co-détenu, en prison .

 

Prise de son: Alex Thimon (merci !)


Illustration sonore :

-Extraits de l’émission  Affaires Sensibles de Fabrice Drouelle « L’assassinat du Préfet Erignac », sur France Inter.

 

Couleur musicale :

I muvrini, Dans la main de la terre

Daniel Viglietti, Solo digo compañero

Danil Viglietti, Ana Clara

Canta U Populu Corsu, Compañero

Mahler, Adagietto, symphonie n°5, interprète Karajan

Canta U Populu Corsu, hommage à Mounes Lektoub

 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

VOYAGE EN PANGÉE...

émission du 24/05/2022 nombre de lectures : 91 lectures

avec CLAUDINE LARGER

Il existe en Aveyron , niché dans le hameau de Montaigut, à proximité du fameux château qui domine le le Rougier de Camares, un lieu unique en son genre… un musée qui invite à voyager dans le temps, le temps d’avant , celui où tous les continents étaient réunis pour former La Pangée.

pangée

C’est Claudine Larger qui a tenu à ce que ce lieu existe.

Aidée par Guillaume Puech, Monsieur Suau, Alain et Sylvie Michelin, des personnes qui ont permis d’obtenir la richesse actuelle du musée, et soutenue par l’association des amis du château de Montaigut, son projet voit enfin le jour.

Et donc, au rez de chaussée de l’ancienne école du hameau, c’est là, qu’avec passion et érudition, Claudine nous fait plonger dans la construction des Rougiers, ces fameuses terres rouges qui interpellent, et nous incite aux questionnements sur les crises majeures qui ont bouleversé la planète.

Elle nous donne à découvrir l’histoire de cette terre à partir d’une riche collection de fossiles trouvés localement.

Et nous voilà transportés à l’ère du permien entre -280 et -250 Millions d’années.

Dissonances, émission de Radio Saint Affrique,  vous invite à écouter Claudine Larger raconter cette époque où, alors que régnait un climat tropical, avec alternance de  saisons sèches et de périodes humides ,elle nous transporte  à l’abri d’une végétation de fougères arborescentes et de prêles géantes, nous faisant côtoyer, un peuple d’amphibiens dont certains mesuraient plus d’1,80 m.

Une heure de temps suspendu, où la pédagogie innovante de cette guide d’exception sait rendre passionnant ce que parfois nous avons eu tant de mal à comprendre à l’école…

 

A écouter sur Radio St Affrique, mardi 24 mai, 18h ;mercredi 25 mai, 8h10 et samedi 28 mai , à 16h ; possibilité de la télécharger sur radiosaintaffrique.com.

Claudine Larger accueille le public, les 26 ,27, 28 et 29 mai de 15 à 17 heures, et le musée est accessible aux horaires d’ouverture sur le site de Montaigut, de 10 h à12 et de 14h30 à 18h30 du 6  avril  au 30 juin.

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

UNE VIE DE COMBATS....

émission du 26/04/2022 nombre de lectures : 119 lectures

par Jacques Noyrigat de Millau qui nous conte l'histoire de sa famille (mutin de la mer noire, résistants, déportés....)

Le 27 septembre 1941, sur le marché de Millau, cinq personnes sont arrêtées par la Police millavoise pour distribution de tracts antifascistes.

3N


Sur ces 5 personnes, il y a le grand-père et le père de Jacques Noyrigat.

Invité au micro de Dissonances, Jacques nous raconte des parcours de vie hors du commun, évoquant ainsi son grand-père Louis, l’anarchiste au foulard noir, mutin de la mer Noire en 1919, un des fondateurs du Parti Communiste aveyronnais en 1921, éternel rebelle entre les deux guerres, puis arrêté à Millau pour activité de résistance et condamné à 5 années de prison avant d’être déporté au camp de concentration de Dachau.

L’autre Louis, le père de Jacques,

 résistant aussi, recherché par la Police de Vichy, ira combattre aux côtés des maquisards cévenols où il croisera l’écrivain Jean Pierre Chabrol ….

Quant à sa mère, Odette ,elle n’est pas en reste, et, résistante aussi, arrêtée par la police française, terminera la guerre dans l’enceinte du camp de concentration de Ravensbruck…..

Un récit tendre et émouvant conté par Jacques Noyrigat qui nous conduira des années 20 jusqu’à aujourd’hui, nous faisant revivre une sacrée tranche de vie dont les combats du passé résonnent encore avec l’actualité d’aujourd’hui….

Emission diffusée sur Radio St Affrique.


Habillage musical :

– Les anarchistes, de Léo Ferré, par Nilda Fernandez ;

– La java des bombes atomiques, de Boris Vian, par Bernard Lavilliers,

– En el pozo Maria Luisa, traditionnel espagnol, par Gibelurdinek .

2 commentaires

  • par : Monique le : 17/04/22 à 19:18

    Superbe évocation et très bel hommage à tous ces « réboussiès » qui ont permis que nous ayons des « jours heureux ». Tu as parlé avec ton cœur, c’était émouvant.
    Belle émission, merci à tous.

    Monique Covinhes-Vézilie

  • par : Nicolle le : 17/05/22 à 21:38

    merci josef merci, pour ce zoom arrière, ambiance millavoise de mon enfance. J’avais 6 ans en 1941. Noyrigat des noms connus mais cette histoire pour moi méconnue. Même si je peux témoigner de l’arrestation de MeLaporte citée par votre interlocuteur. Nous étions voisins sur la place des Halles où elle tenait le magasin des Coopérateurs. Ma mère à l’angle de la rue Sarret, celui de « La Jolie Blouse » J’allais acheter des Zans et autres réglisses avant que le magasin ne soit fermé. L’information circulait discrètement de l’arrestation de cette personne, la raison en était disait-on, de son appartenance au parti communiste. Je me souviens de ce moment de prise de conscience de la gravité de la situation, la police française et les miliciens étaient bien à l’oeuvre déjà à Millau! Dénonciation, délation…
    Puis vint la fin de la guerre . Les coopérateurs ont rouvert leur portes. Me Laporte est revenue et on la trouvait bien « amaigrie » !!!

    Les souvenirs se composent en puzzle, chacun y ajoute sa pièce et complète le paysage.

    Merci encore et mes sentiments les meilleurs à transmettre à Jacques Noyrigat

    Ozoir le 18 avril 2022

    nicolle alauze ragot

Laisser un commentaire :