Culturelles

 

Les chroniques terriennes en Islande

émission du 06/12/2022 nombre de lectures : 19 lectures

Contes islandais

: Les islandais ont longtemps été attachés à leur langue, le norrois, réputé pour être une langue difficile, avec une grande richesse de vocabulaire  et qui est demeurée très proche de l’ancien nordique parlé par les premiers Vikings, avant l’an 1000. 

L’Islande, pays de transmission orale.est marquée par les transformations apportées par  la mondialisatation. C'est ce modes de transmission orale qui donnaient vie aux récits.

 je vais vous conter des histoires  traditionnelles islandaises. je vous invite à vous assoir, « comme naguère près des âtres rougeoyants », en imaginant « un toit d’herbe feutrant la rumeur des vents polaires » et nous laisser « introduire par leur poésie rêveuse et précieuse à l’un des insaisissable charme de l’âme islandaise et des elfes qui la connaissent ».

 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

La Balle qui Pègue #3

émission du 05/12/2022 nombre de lectures : 52 lectures

Un début d'hiver mouvementé.

Fin de la présentation des équipes senior garçons, quelques précisions sur les règles de ce sport, 2eme en nombre de licenciés pour un sport collectif en France et un rebondissement de dernière minute dans l'attribution des rôles parmi l'équipe fanion. Une émission un peu "barjot", comme à la grande époque...
 
Musiques :
The Brooks : "La toutoune" ;
The Dead 60's : "Riot radio" ;
The Trashmen : "Surfin' birds".

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

LOÏC SERON

émission du 29/11/2022 nombre de lectures : 73 lectures

Cheminer avec MARIO RIGONI STERN

LSMRSMario Rigoni Stern, après la publication de son premier livre en 1953, est devenu un auteur immensément populaire en Italie. Lui qui ne se voulait ni ne se voyait écrivain, est, après la guerre, un modeste fonctionnaire au cadastre, revenu vivre parmi les siens, dans l’altipiano.

Malgré ses succès d’édition, il vit retiré dans une maison construite de ses mains, à l’orée de la forêt, dans les environs d’Asiago. Là, il reçoit volontiers, sur un banc de bois, intellectuels et journalistes, venus prendre son avis, recueillir ses souvenirs.

Dissonances vous donne à écouter le récit de l’un d’eux.

Passionné par son œuvre, le photographe Loïc Seron a tenu à rencontrer l’homme pacifiste, et humaniste qu’était le sage d’Asiago.

Le résultat en est un magnifique livre de photos et de textes de Loïc Seron, qui font écho, avec talent et  poésie, à la voix du témoin de son temps que fut Rigoni Stern, une voix qui est parvenue à garder son authenticité jusqu’à aujourd’hui.

« On trouve rarement pareille cohérence entre l’homme qui vit et l’homme qui écrit, on trouve rarement une pareille densité d’écriture » a écrit son ami Primo Levi .

Couleurs musicales :

-Sofia, par l’Harmonie municipale de l’Altipiano d’Asagio

-Questa Pianura (Jacques Brel, traduction Bardotti ) interprétée par Gianmaria Testa

-La ninna nanna jouée par Paolo Corradin

-Father and son, Cat Stevens

-Negra sombra, musique de Juan Montes Capon

-Seasick, las lloronas

-Rémi Geffroy - Elle (valse à 5 temps)

 

Liens :

 Sur le livre « Altipiano » de Loïc Seron :

https://altritaliani.net/altipiano-cheminer-avec-mario-rigoni-stern-i-rencontre-vernissage-avec-loic-seron/

Sur Mario Rigoni Stern :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Mario_Rigoni_Stern


Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :