Chroniques Terriennes. Femmes

Chroniques Terriennes. Femmes

Pour 3 mois, je vais abandonner le terrible problème des migrations plus ou moins forcées de nombreuses populations de par le monde et notamment des peuples autochtones harcelés sur leurs territoires par des appétits financiers sans fin.

Et pour aborder un sujet non moins problématique celui de la place des femmes dans nos sociétés.C’est l’occasion de revenir sur la position des femmes dans les différentes cultures y compris la notre et leurs évolutions au cours du temps. En bref C’est, tout ce que vous n’avez jamais voulu savoir sur les femmes et que vous n’avez jamais voulu demander.

Donc, Au cours des émissions, je prends comme sujet d’investigation les femmes, leurs rôles et leurs positions dans les différentes sociétés où une constante émerge : il n’y a, dans aucune société même matriarcale, d’égalité. D’une façon ou d’une autre, le pouvoir des femmes est plus limité que celui des hommes avec une dévalorisation de leurs capacités. Je vais donc fouiller dans les écrits et les témoignages avec une question et une certitude.

La question c’est pourquoi une telle constance, une généralisation de l’infériorisation des femmes dans les sociétés

La conviction c’est que si l’on ne change pas le regard sur les femmes (y compris le regard que les femmes portent sur elles mêmes) nous ne changerons pas la société mondialisée qui nous conduit à l’anéantissement.

En définitive c’est de politique, au sens noble du terme, dont nous allons parler avec les femmes, car on ne peut plus occulter la place qu’elles tiennent et qu’elles peuvent tenir si nous voulons un avenir !

Il y a de multiples points de vue à partir desquels  nous pouvons examiner ces différences proclamées entre les sexes, qui tournent toujours au désavantage des femmes. C’est ce que vous propose cette série d’émissions.

Remarque : Le contenu de ces émissions est une réactualisation de textes élaborés pour des émissions de contes, qui datent de quelques années  et que vous n’avez certainement pas en tête !

 

Pour construire ces émissions je me suis inspirée de différents ouvrages et documentaires :

-  Françoise Héritier : « Masculin/Féminin   La pensée de la différence » 2015

- Starhawk «  Rêver l’obscure. Femmes, magie et politique » 2015

- Catherine Vidal Neurobiologiste. Association Femmes et Sciences. Différentes conférences et articles

- Documentaire de Laure Delesalle «  Mon cerveau a-t-il un sexe ? »

- Stephen Jay Gould « La mal-mesure de l'homme »

-  Elise Thiébaut « Petite histoire des règles »

-  Barbara Ehrenreich et Deirdre English . « Sorcières, sages femmes et infirmières. Une histoire des femmes soignantes ». 1973

-  Documentaires sur Arte : les Mosuo de Chine et les Tumaï en Afrique

- Isabelle Stengers “Le prix du progres” Entretien  sur les sorcières néopaiennes et la science moderne” Mathieu Rivat, Aurelien Berlan

- Vicki Noble “accouchement, sang menstrual et chamanisme”

- Weronika Zarachovitz “Et si les sorcières renaissaient de leurs cendres ?”

-   Katie Langloh Parker “Femmes de la nuit des temps” Mythes des aborigines d’Australie

Et ……Wikipedia !

 

Le générique que vous entendrez au début de chaque émission est une composition de Mikis Theodorakis, Anixe to parathiro, chanté par Maria Farantouri       

 

Diffusion : 2eme semaine et 4eme semaine du mois, le Mardi à 18h, le Mercredi à 8h15 et le Samedi à 16h

Les chroniques terriennes - Les Mandingues

émission du 11/05/2020 nombre de lectures : 243 lectures

L'Empire du Mali

transport en communAprès les Nuers que nous avons évoqué le mois dernier voici les Mandingues, autre peuple autochtone, selon la définition de l’UNESCO, qui vit au cœur de l’Afrique. Au travers des Mandingues, c’est de l’Empire du Mali dont il va être question. Puisque contrairement aux Nuers, peuple sans Etat, les Mandingues ont constitué un empire.

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

Les chroniques terriennes - Hommage à Patrick Herman

émission du 18/04/2020 nombre de lectures : 239 lectures

ITV à bâton rompu avec Patrick Herman 2014

J’ai croisé Patrick Herman à Nant  pendant la lutte contre le gaz de schiste en 2011 Et plus récemment, en 2019 avec l’appel «  nous voulons des coquelicots » dont il était l’une des chevilles ouvrières à Nant. Mais entre temps, en 2014, il m’avait accueilli chez lui, à Algues  et m’avait accordé un entretien  je voulais qu’il me parle du Chiapas. En fait l’interview a duré une heure et nous avons balayé plusieurs de ses activités d’où l’idée de vous faire partager quelques instants de cet entretien. Et l'interview d'un de ses compagnons de lutte, Jean Marie Birbes

 

2 commentaires

  • par : julliard le : 24/04/20 à 11:43

    Bonjour, je viens d'écouter votre émission d'hommage à Patrick, un
    ami cher (c'est mon voisin Josef qui me l'a faite passer) un grand
    merci, c'est avec beaucoup d'émotion que j'ai de nouveau entendu
    sa voix, sérieuse et rieuse à la fois.

  • par : Josef le : 25/04/20 à 11:17

    Très belle initiative, Cécile, d'avoir fait passer cet itw !
    Merci!
    Josef

Laisser un commentaire :

Le Soudan Sud et les Nuers

émission du 25/03/2020 nombre de lectures : 175 lectures

Connaitre , au moins l'un de ces peuples, qui ont subit 50 ans de guerre civile, après la fin (officielle) de leur colonisation en 1956

Fin de saison sèche 

Le problème des immigrations occupe régulièrement une part de l’actualité. Qui sont ces migrants, réfugiés. Ils ont d’autres langues, d’autres cultures. Mieux connaître leurs traditions, leurs façons de vivre en famille, en groupe, leurs croyances, leurs convictions sur leur environnement. Peut être cela permettra de porter un autre regard sur ces désespérés qui sont prêts à subir l’effroyable parcours vers d’autres pays, pour survivre.

Aujourd’hui beaucoup de réfugiés sont originaires du Soudan Sud. Aussi je vais évoquer pour vous l'un des peuples autochtones du Soudan Sud :les Nuers


Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :