le bruit de fond des campagnes

 

 

 

 

 

"Radio Murmures, le bruit de fond des campagnes"

 

 

Une série de 25 émissions radiophoniques

de 20 minutes

 Des expériences originales de créations d'activités

en Massif Central
25 portraits sur 5 territoires
 Sud-Ardèche, Sud-Aveyron, Puy de Dôme, Haute-Loire et Plateau de Millevaches

 

 

Un partenariat réseau des CREFAD - Radio Saint-Affrique

 

 

 

                                     

 

 

 

 

 

         

         

 

...comme un bruit de fond échappé des campagnes du Massif Central et de leurs habitants qui s'agitent, se regroupent, prennent leur vie en main et créent des activités.

Ils sont de plus en plus nombreux en Haute-Loire, Puy de Dôme, Ardèche, Aveyron, Creuse et Corrèze à décider d'habiter là, de vivre et de travailler au pays et de bousculer quelques barrières pour rendre leurs choix possibles.

Nous, associations d'éducation populaire et d'accompagnement aux initiatives locales, avons souhaité conduire la rumeur jusqu'aux ondes, donner à entendre la singularité des choix et des parcours de ces personnes.

 

On trouvera dans ces 25 émissions, chacune consacrée à un témoignage individuel ou collectif, une diversité d'activités agricoles, artisanales, culturelles, de services, d'habitat et de construction, inscrites ou non dans le champ de l'économie marchande.

 

Au-delà des spécificités de chaque manière d'entreprendre et de s'organiser, il s'agit de mettre un peu de lumière sur ce que ces choix de vie racontent de la société et des possibilités explorées ou non de s'y émanciper. On y découvre une vie rurale trépidante, des réservoirs de créativité et d'innovation, des métiers qui s'inventent sur la base des envies, des savoir-faire et des valeurs de ceux qui les créent.

 

 

 

 

 

 

 
   

 

 

 

 Ces émissions ont été réalisées en partenariat avec Radio Saint-Affrique, dans le cadre du programme « Accueillir et accompagner des personnes en création d’activités atypiques et innovantes en Massif Central ».

 

Porté par les associations Dasa (Haute-Loire), Pivoine (Creuse, Corrèze), CREFAD Auvergne (Puy-de-Dôme), Idées (Aveyron), Avril (Ardèche) et la coopérative d'activités Oxalis (Creuse et Haute-Loire).

Ce programme est financé par la DATAR Massif Central, les régions Auvergne, Limousin, Rhône-Alpes et Bourgogne.

 

 

 

 

25 portraits sur 5 territoires



 

Marie, vitrailliste

Marie, vitrailliste à Langeac (Haute-Loire)

 

Dans l’ancien atelier de plomberie de son grand-père, Marie aménage son atelier de vitrail. Anciennement chercheuse en génétique, elle a souhaité se réaliser dans un travail quotidien de création, et gagner en indépendance. Pour Marie, faire un vitrail, c’est créer ce qui sera le plus proche des gens qui font appel à elle. Elle se lance aussi dans la restauration de vitraux anciens. Elle a trouvé à Langeac un réseau d’initiatives locales, une formation à la création d’activité qui ont dynamisé son projet. Aujourd’hui le vitrail ne suffit pas pour vivre, Marie prend le temps et envisage les étapes progressivement.

 

Marie, vitrailliste

La Clémenterie

La Clémenterie, lieu collectif de vie et de travail la Souche (Ardèche)

 

Isabelle, réalisatrice de documentaires et féministe engagée a vécu de nombreuses années sur le lieu de vie collectif de Longo Maï dans les Alpes de Hautes-Provence, avant de fonder avec d'autres un nouveau groupe installé à la Clémenterie, en Ardèche. Le collectif est raconté ici comme une école de vie, où l’on part à la découverte de savoir-faire, du rapport aux autres et à soi et de la part de responsabilité de chacun dans une aventure à plusieurs.

La vie à la campagne et en collectif ouvre des voies pour une autre économie domestique, où les besoins primaires sont satisfaits par des productions vivrières (chauffage, nourriture, habitat, électricité). Une fois que les besoins vitaux sont assurés, on peut alors questionner les autres besoins…

 

La Clémenterie

 

Heureux les cailloux

Heureux les cailloux, graphisme et illustration, Plateau des Gras (Ardèche)

 

Didier et Evelyne sont graphiste et illustratrice. Ils réinventent les métiers de la sérigraphie et de l’imprimerie dans leur atelier équipé de matériel ancien. Ils ont quitté la ville pour l’Ardèche et ont tenté d’inscrire leur touche et leur sensibilité dans le paysage local, voire d’impulser une culture ardéchoise autour des arts visuels. Ils choisissent leurs projets en fonction de leurs valeurs, pas besoin et surtout pas envie de courir après des commandes, car il faut garder du temps pour les créations personnelles.

 

Heureux les cailloux