Radio Shag Shag

Antoine Romera et Anselmo Aguilar ont décidé de se lancer dans une folle aventure : convoyer du matériel radio récupéré un peu partout en France, dans un bateau qu'ils ont remis en état, pour l'ammener au Sénégal et y créer une station de radio associative : Radio Lamartyr.

 

Suivez leurs aventures en format radio sur ce lien

http://www.radiosaintaffrique.com/emissions/radio-shag-shag-1

04 - La COP 22 - Shag-Shag

émission du 17/11/2016 nombre de lectures : 381 lectures

Radio Shag-Shag est à Marrakech

Hey mon ami !!

 

Safi, charmant port industriel de phosphate et de pêche !

 

On voulait se reposer mais là je crois que c’ est pas vraiment le bon endroit, on est le seul voilier.

Les pécheurs nous prennent en photo quand on rentre dans le port (on doit être exotique).

On est a moitié enfermés sur le molle, sans eau, sans élec' et sous une pluie de son (ils ont passé deux jours à décharger un bateau de blé).

 

 

On ne s’apitoie pas sur le sort des USA (trump viens de se faire élire) ni sur le notre. On poste l’episode 3 in extremis et on met le cap sur Essaouira, belle nav' sous spi !

 

Essaouira, ça ira !... pour que le capitaine se repose, passe du bon temps avec les amis du vent et que le moussaillon aille à Marrakech pour la COP 22, faire la grand-messe de l’ écologie et du développement durable, éthique et solidaire. Gandhi serait fier de nous !

Il rentre dimanche et se fait arracher une dent de sagesse, il veut s'en faire un collier, les dents de requin c’est "has been" !

 

 

On prend un jour de récup', je crois qu’on a fait un peu trop d’ heures sup' ces derniers temps (surtout Antoine) !

On décolle mardi 15 du bled après les formalités douanières.

 

Beslama al magrib !

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

03 - Arrivée au Maroc

émission du 10/11/2016 nombre de lectures : 469 lectures

Épisode 3 de radio Shag-Shag, de Lisbonne à Safi

Muros, la petite capitale des poulpes s'éloigne dans le soleil couchant de ce lundi.


On aimerait que toutes les navigations se passent comme ça.


Du vent, mais pas trop, que ça reste agréable, on est pas des bêtes ! Quatre jours au portant, du soleil et des étoiles dans les yeux. On s'amarre à Oeiras, à l'entrée du Tage, à quelques kilomètres de Lisbonne. Un Anglais et un Allemand nous acceuillent, une bière à la main... il est trois heure du matin.
La veille d'Halloween à Lisbonne, on regarde onduler les courbes des belles portugaises sur un air de Fado.

 


D'un bar à l'autre et d'une discussion à l'autre, les rues du "Barrio Alto" s'écoulent comme le temps. Le jour nous rend à la réalité dans le train qui nous ramène à Oeiras...

 


On change l'hélice du Shagshag, un câble et on repart.

 

 

Cap plein sud, nous changeons de continent, d'ambiance, et de température. Quatre jours de mer et un grain nous surprend à l'arrivée, encore quelques heures et on s'amarre à un navire école, un douanier saute sur le pont du bateau, passe la tête par la descente, "Bienvenus au Maroc !!"

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

02 - Je ne jouerai plus jamais au Golfe

émission du 31/10/2016 nombre de lectures : 628 lectures

Épisode 2 : la traversée du Golfe de Gascogne

 

Je ne jouerais jamais plus au golfe !

Salut à toi qui lis ces quelques lignes, nous sommes donc partis lundi 10 octobre de Lorient, en Bretagne, sous un grand soleil. A la nuit tombée, nous avions tout juste dépassé Groix, puis le vent s’est levé pour gonfler nos voiles. Marcin, un peu malade, alla se reposer.

 

Mardi, le baromètre à commencé à chuter, chuter, chuter... et ça, ce n’est pas bon signe, 20 Pasquals en 24 heures! A la tombée du jour, le vent a commencé à fraîchir (augmenter) et la mer à grossir. Heureusement les dauphins étaient là pour nous accompagner…

 

 

Après une nuit "à-gîter", les gars n’étaient pas au mieux de leur forme et je n’en menais pas large non plus, si bien que mercredi matin nous avons décidés de nous dérouter de "la Corogne", pour "Gijon", et aller prendre une bonne douche, dans une bonne auberge, demain !!!

 

Une troisième nuit agitée, très orageuse, mais le vent et la mer commençaient à se calmer. Jeudi, à l’aube, le vent est tombé et le ciel s’est déversé sur nous pour rincer tout ce sel, des trombes d’eau qui faisait grésiller cette énorme houle d’huile. Un peu de moteur en attendant que le vent veuille bien s’établir, et cap plein sud ...

 

Terre en vue !! A 15h nous avons amarré Shagshag et posé le pied a terre.

Marcin et parti se prendre une piaule, nous avons mis tout l’intérieur du bateau à sécher.

Marin à quai, marin sauvé !!!

 

Anselmo Aguilar et Antoine romera.

2 commentaires

  • par : des copains de St Af le : 19/11/16 à 17:19

    Courage les gars!! on pense à vous!! c'est trop chouette ce que vous faites!

  • par : Re les copains de St Af le : 19/11/16 à 17:25

    C'est t'y pas possible de mettre une carte avec votre tracé d'étapes?

Laisser un commentaire :