Radio Shag Shag

Antoine Romera et Anselmo Aguilar ont décidé de se lancer dans une folle aventure : convoyer du matériel radio récupéré un peu partout en France, dans un bateau qu'ils ont remis en état, pour l'ammener au Sénégal et y créer une station de radio associative : Radio Lamartyr.

 

Suivez leurs aventures en format radio sur ce lien

http://www.radiosaintaffrique.com/emissions/radio-shag-shag-1

08 Radio shag shag episode 08

émission du 20/01/2017 nombre de lectures : 422 lectures

Siné-Slalom et Radio Galére!

On décolle de Dakar en fin de journée, le nuit tombe et des centaine d' étoiles rouge clignotantes tapissant l'horizon.
C' est un slalom géant entre les pirogues on manque juste de se prendre un filet, on vois les embarcations au dernier moment qui nous font des signes de leurs lampes frontales...
 
On arrivent à la passe de Djifer à l'aube, on remonte le Siné Saloum au moteur face au vent, on zigzague entre les ban de sable,on touche deux foi mais on s'en sort !
On jette l'ancre vers 15h en face de N'Dangane, un petit bled touristique au bord du dolon (bras de mer), l' ambiance est détendue...
Je crois qu' on est arrivés, on ouvres la bouteille de rhum qu'on s'est achetée pour fêter ça et on laisse infuser !
 
On fait connaissance avec les acteurs locaux, Pap' et Cher qui ont une petite boutique, on joue du djembé en buvant du thé on parle de leurs problèmes de thune mais pas des notres...
Il y a les serveuses au Cormoran, toute plus jolie les une que les autres...
Le Cormoran c' est le campement ou on vas sur internet, tenu par une française.
Demba le sculpteur, il fait des Tintin, Milou, capitaine Adoc, et même une Castafiore au milieux des masques africain, rhinocéros chevaux et autres...
 
Les épiciers mauritaniens, qui vendent du pain, des œufs, des sac de 100kg de riz, de la lessive, de l' huile et surtout du chocopain(pâte a tartiner locale) !
On prend deux jours de repos et on donne rende vous a Cherif a M'Bour destination de la radio.
 
M'Bour est la troisième ville du Sénégal, 1,4millions d'habitants...c' est une ville côtière qui vit de la pêche, c' est la capitale sportive et touristique de par sa proximité avec Sali gros spot à Toubabs sur la plage et autre hôtels de luxe...
On rencontre Cherif qui travaille a M'Bour FM, il est animateur et sera notre contact sur place, il doit avoir la trentaine, sympa.il nous accueille et on dort dans dans la famille.
Au début ca nous rassure de savoir qu'il fait de la radio, mais il est un peu tout seul sur le projet, il nous presente bien des amis mais pas plus motivés que ca... et niveaux thunes... je crois qu' il n'y a rien !!!
 
On visite les locaux de la nouvelle radio ou on pense s' installer le temps du chantier.C'est un appart' au troisième sous les toits mais il n' y a pas encore l'eau ni l'éléc'... c' est vide et sale.
 
On fait le ménage, c'est plein de moustiques, il fait une chaleur a crever, et l'eau est au rez-de-chaussé on attendais un peu plus de confort et de dynamisme....
 L'installation est précaire, on se fatigues vite, le temps s' écoule sans que le chantier avance.
On fait quelques aller retour entre N'Dangane et M'Bour, je construit une case avec Chér histoire de m' occuper, je vis dans sa famille a N'Dangane .
 
Antoine est plus sur M'Bour. Pour essayer de faire avancer la situation, mettre l'eau dans l' appart'....
Le 30 décembre on fait un concert de Yousou n' Dour au stade de M'Bour, grosse,grosse, grosse ambiance !
 
Après plus de deux semaines on fini par rencontrer Samba, le journaliste celui qui devait être le directeur des programmes il est correspondant du soleil(journal papier national), il n' a pas de temps et ne vas pas s' investir plus que ca dans le projet.
 
On avait des plan pour l' installation du mat avec samba de Dakar, mais sa reste trop cher et ils ont moins chers mais sa traîne....
 
On se fait du souci pour la radio, sa viabilitée, on est déçus, épuisés.
 
Il n' y a pas de thune, pas d' équipes et on sent pas plus de motivation que sa, Cherif n' a pas vraiment de temps entre son boulot a M'Bour FM, la famille, les fêtes et ses conquêtes.
 

On fini par s' énervé, on contacte Hibraima( le contact en France) pour qu'il nous envoi 100 000 cfa ( 180 euros), pour qu' on arrête de dépenser se qui nous reste et les faire réagirs !

 
Le mardi 10 janviers on décharge la radio avec Samba du soleil, Cherif, et un cameraman pour faire un « tapage médiatique » comme ils disent !
 
On est le 13 janviers sa fait un mois qu' on est là, et tout reste a faire !

1 commentaire

  • par : Antoine le : 01/02/17 à 14:33

    Salut les Shagounets (désolé, c'est comme ça que les autres voiliers nous appelaient).
    Je suis bien content de voir que vous êtes arrivé à bon port.
    Vos petites galères m'ont rappelé les notres, il y a 10 ans (putain 10 ans déjà!).
    Passez la bise à Shagshag, et gardez la motiv' avec votre histoire de radio...Comme vous avez pu le voir, là bas il faut de l'énergie et du temps devant soit pour faire bouger les choses.
    Et puis si ça marche pas, il vous reste un petit paquets de bolons à explorer...
    La bise

    Antoine (ex-shagshaguien)

Laisser un commentaire :