Puta de Femna!

"Putain d'bonne femme!" en occitan, à l 'origine, c'est un "tendre surnom" pour la gent féminine. Pour vous, on le transforme en grondements et en rugissements qui monteront à vos oreilles comme autant de voix insoumises... Au moins, on l'aura mérité ce surnom! RDV tous les mois au gré de textes enflammés, de chansons qui dépotent et d'interviews innopinées.

 

Cette émission est en pause à durée indeterminée. Snif.

 

Voyage en Uttar Pradesh (Inde)

émission du 12/01/2013 nombre de lectures : 158 lectures

histoire du gang des saris roses et de phulan devi, reine des bandits

*Présentation  du gang des saris roses et de sampat pal devi

 

gulabi gang

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*Biographie de phulan devi, reine des bandits

 

 phulan devi, reine des bandits

 

*épicé de musique indienne, chant de l'ouzbékistan, mais aussi NTM et L7

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

Echos de la ZAD et résonnance ici

émission du 08/12/2012 nombre de lectures : 276 lectures

Retour sur ce mois de Novembre mouvementé à NDDL et sur les occupations de mairies en Sud Aveyron.

*Lettre d'un manifestant présent à NDDL lors de la mobilisation nationale du 17 Novembre.

*Prise de son lors de la manifestation du 17 Novembre: Interviews d'agriculteur, de manifestants, de batisseurs...

*Micro trottoir lors de la manifestation de soutient à NDDL à St Affrique le 17 Novembre.

*Retour sur les évènements qui ont suivis dans la semaine du 23 Novembre.

*Lettre ouverte de Zadistes au préfet de Loire Atlantique.

*Récit de l'occupation de la mairie de St Affrique par des opposants au projet d'aéroport de NDDL. Prises de son en direct de l'occupation des mairies de St Affrique et de Millau.

 

8 commentaires

  • par : Ben le : 06/12/12 à 16:39

    Excellente émission, bravo!

    Mais vous direz au mec qui dit que l'avion ne sert jamais à rien, qu'allez aux îles Sandwich ou à Madagascar en bus c'est compliqué.

    vivement la prochaine!

  • par : Ben le : 06/12/12 à 16:40

    "aller", bien sûr.

  • par : lionel le : 06/12/12 à 21:27

    Bravo à vous!!!
    honte sur fauconnier et ses sbires!!
    et fuck au journal le saint affricain!!!

  • par : vinial le : 08/12/12 à 08:04

    "...qu'alleR aux îles Sandwich...en bus c'est compliqué." Ne pas aller aux sandwichs c'est mieux! Avec regret (peut-être) mais Il faudra bien renoncer au tourisme de masse

  • par : Juju le : 08/12/12 à 13:38

    MERCI à vous pour cette excellente émission !
    Les sons musicaux sont (didier)super, est-ce possible d'avoir le nom des groupes ?

    La ZAD là-bas, ici, partout !

  • par : jocelyne le : 08/12/12 à 15:10

    du bon boulot ; les "grands" médias devraient vous écouter pour garder un peu d'objectivité

  • par : Lionel le : 08/12/12 à 23:49

    J'ai beaucoup aimé l'émission car elle donne la parole aux manifestants, ce qui nous renseigne sur les objectifs, à la base de cette manifestation.
    Dans cette action, j'ai cru comprendre que le but était de faire connaitre ce qui se passe à notre dame des landes, à la population locale, via les médias et autres.
    Du coup je n'ai pas trop compris pourquoi s'obstiner à vouloir rester après 1h sachant que médiatiquement, l'impact était réussit.
    Puis il était tout à fait possible d'intervenir sur le marché le lendemain matin, sans forcément être dans la mairie, de force.
    De plus pourquoi boire de l'alcool, dans une telle action, car de ce que j'ai entendu, c'était pour faire la fête. A mon avis, sans alcool la fête était aussi possible. Cette consommation a eut pour simple effet, de décrédibiliser l'action auprès des gens qui devaient y être sensibilisé, décevoir ceux qui soutienne le combat de NDDL, et échauffer des manifestants qui, je pense n'avaient pas besoin de cela.
    Ensuite, pourquoi crier dans un mégaphone "Fauconnier démission" pour le simple prétexte qu'il n'est pas d'accord avec vous, cela ne sert pas le débat, dans l'interview, on parle d'ouvrir le débat, je doute que le débat ai été ouvert, il va plutôt avoir tendance à être bien refermé suite à ces comportements.
    J'imagine que le but de cette action était de faire reculer le gouvernement et montrer la solidarité envers NDDL au niveau national, et ça a peut être contribué à ça. Mais je pense qu'au niveau local, cette action a déçu, et a été incomprise. C'était peut être le but en fait.
    La question est, est ce que ça servit la cause tout ça, et plutôt qu’insulter les journalistes, il serait plus judicieux de faire attention à ce que l’on projette.

    Etant sensible à ce qui se passe à NDDL, en espérant que l’aéroport ne se fasse pas, j’avais à cœur de réagir.

  • par : Patricia le : 11/12/12 à 16:02

    L'opinion publique nous a martelé que les gens n'étaient pas assez "politiquement correct" durant l'occupation de la Mairie de St Affrique, cependant cela fait du bien de voir des gens qui tentent des choses! C'est ça la plèbe!
    Est-ce si exagéré en comparaison de la tentative d'éradication de 2000 hectares de vie par Vinci et de la répression féroce menée par les représentants de l’État?
    Les luttes ont de multiples visages, soyons vigilants à ne pas tout aplatir en cherchant la perfection de l'image ou l'aval de tout le monde au niveau local. C'est de parler des défauts de forme plutôt que du fond qui nuit le plus à cette cause.
    Je pense qu'ils ont osés faire passer un message audible au delà de celui relégué par les médias. Même si ils n'ont pas chercher à lisser leur image (qui aurait de toute façon été critiquée) ainsi qu'a empêcher des personnes présentes de vivre cet instant comme elles le souhaitaient, cette action a eu de l'impact au PS comme à la ZAD.

Laisser un commentaire :

Le Tourisme: ça rend fou qu'on vous dit!

émission du 10/11/2012 nombre de lectures : 196 lectures

*Incursions au camping et au bord de la mer.

*récapitulatif chiffré

*lecture de texte : "Le tourisme, émancipation ou controle social?" de Rodolphe Christin et Philippe Bourdeau

*Petit retour sur le festival "Clair de lutte" à Millau à la projection du film "un monde sans fous" de Philippe Borrel

*Interview d'Emile Rafowicz, psychiatre militant

 

Zik: les VRP, Katrine, Edith Piaf, les Pussy Riot

 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :