Dissonances

Dissonances

Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons ensemble un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des voix dissonantes qui portent un éclairage différent sur nos vies, nos luttes et nos espoirs.

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème samedi du mois à 16h00.
  • deuxième diffusion le lundi suivant à 20h00.
  • troisième diffusion le mercredi suivant à 11h00.

PAROLES D'ABSTENTIONNISTES

émission du 22/04/2017 nombre de lectures : 296 lectures

A l’heure où les politiciens préfèreraient  que les gens se contentent de se prononcer ponctuellement   aux scrutins électoraux  plutôt qu’au quotidien dans des grèves, des manifestations, des résistances actives, l’abstention, est-elle un signe du déficit démocratique, ou plutôt un signe de vitalité politique ?

Aujourd’hui, nous allons entendre trois partisans de l’abstention,:

                                   Jacques Pons, Dani Joulié et Michel Julliard.

Acteurs engagés, au quotidien, et sur le long terme, dans leurs réseaux, leurs groupes, leurs collectifs et au sein de leur vie personnelle, ils répondent aux questions de Josef Ulla et nous  expliquent ce qui les conduit à utiliser ce moyen d’action qu’est l’abstention.

Leurs propos sont accompagnés de textes d’Emile Pouget , de Fred Morissed’Elisée Reclus et de René Pons .

 

Pour compléter l’émission :

La chronique de Pierre Emmanuel Barré (26 avril 2017) sur l'abstention.

Retrouver les textes : Emile Pouget ; Elisée Reclus ; Fred Morisse ; René Pons .

Sur l’abstention :

       -      Des gens sont morts pour que tu votes ?

       -      De l’isoloir à l’isolement ?

       -      Antoine Peillon : deux tiers des abstentionnistes sont des gens engagés.

       -      Le Monde.fr : Pourquoi ils n’iront pas voter.

       -      Ceci n’est pas la démocratie.

       -      Note sur la suppression des partis politiques de Simone Weil.

 Habillage sonore  :

Antoine : Votez pour moi, 1966 (extrait)

Piers Faccini : Reste la marée

François Béranger : l’Etat de merde

Felix Leclerc : Attends moi ti gars

Musiques additionnelles : Glen Gould, Ibrahim Maalouf, Francis Cabrel, A Quenla.

Merci à Yvette Ferrières et Elise Seron qui prêtent leurs voix à la lecture des textes.

La musique du générique est de Zaragraf 

Cette émission est à écouter sur Radio St Affrique (FM : St-Affrique 96.7 — Camarès 92.7 — Belmont 99.9 — Millau 100.6)samedi 22 avril à 16h, lundi 24 avril, à 20 h,  et mercredi 26 avril, à 11h, sur Radio St Affrique  

2 commentaires

  • par : Fabien le : 26/04/17 à 18:27

    Salut
    Je réagis à l'idée de faire prospérer l'abstention en tant qu'outil politique
    Considération de nanti?
    Je voudrais défendre l'idée inverse
    Bien à toi
    Fabien

  • par : Julie le : 26/04/17 à 18:54

    J'ai écouté l'émission sur l'abstention: très intéressante !!!
    Julie

Laisser un commentaire :