Dissonances

Dissonances
Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons, ensemble, un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des parcours de vie vécus par des gens comme vous et nous, des témoignages d’histoires qui ne laissent de traces que dans la mémoire des leurs, des voix dissonantes, des voix d’hommes et de femmes, qui portent un éclairage différent sur nos rêves.

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème mardi du mois à 18h00.
  • deuxième diffusion le mercredi suivant à 8h15.
  • troisième diffusion le samedi suivant à 16h00.

LA REVOLUTION DES OEILLETS

émission du 28/04/2020 nombre de lectures : 325 lectures

25 avril 1974 au Portugal. CARLOS DINIS témoigne

Nous sommes au petit matin du  25 avril 1974,

De jeunes officiers et sous officiers, regroupés dans le Mouvement des Forces Armées parviennent à renverser le régime fasciste dans la nuit du 24 au 25 avril , mettant fin à 48 longues années de dictature dont les 13 dernières marquées par des guerres coloniales.

L’espoir est immense : une vraie révolution progressiste et démocratique  est en cours au sein d’une population décidée à sortir d’une longue nuit d’interdits, de répression et de misère.

Notre invité, CARLOS DINIS, a vécu ces années de dictature ainsi que cet espoir de la révolution du 25 avril.

Refusant de participer à la guerre en Angola, alors colonie portugaise, il prend le chemin de l’exil pour fuir les geôles fascistes.  Il rejoint d’autres exilés en suède.

Là-bas, il apprend le coup d‘état du 25 avril. Aussitôt, il prend la décision de rentrer au Portugal et de s’investir dans la révolution.

Aujourd’hui, CARLOS DINIS, va nous conter sa désertion, son exil, ses 19 mois d’espoir aux côtés de  tout un peuple décidé à  reconquérir le cours de sa propre destinée.

Il nous parlera aussi des années post-révolution, et  de ce qu’il reste aujourd’hui, au Portugal,  de cette révolution des œillets, de cet espoir du 25 avril 1974.Mont CD


 

Illustrations sonores :

 -A bola, interprétée par Luis Cila (Paris, 1970)

 -Portugal -Fado tropical, interprétée par Georges Moustaki

 -Cantiga do fogo e da guerra, interprétée par Jose Mario Branco

 -Quando me sinto so, interprétée par Mariza

 -Grandola vila morena, interprétée par Jose Afonso (1983)

  

Cette émission, réalisée par Josef Ulla,  est diffusée sur les antennes de Radio Saint Affrique mardi 28 avril à 18h,  mercredi 29 avril à 8 h et samedi 2 mai à 16h.


1 commentaire

  • par : Christian R le : 29/04/20 à 22:59

    merci à la Révolution des Oeillets. Rappels très sympathiques et chansons magnifiques.

Laisser un commentaire :