Dissonances

Dissonances

Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons ensemble un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des voix dissonantes qui portent un éclairage différent sur nos vies, nos luttes et nos espoirs.

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème mardi du mois à 18h00.
  • deuxième diffusion le mercredi suivant à 14h00.
  • troisième diffusion le samedi suivant à 16h00.

ENRIQUE FRAGA

émission du 26/09/2017 nombre de lectures : 120 lectures

LUTTER POUR LES LIBERTES

De Santiago à Toulouse

Dès les premiers jours de Juillet 1936, jusqu’aux derniers jours de l’année1975, la dictature espagnole a mené  nombre d’antifascistes ou tout simplement d’hommes et de femmes humanistes sur les sentiers de la mort.

Enrique Fraga, notre invité du mois, est de ces hommes qui exècrent le fascisme. Il a 25 ans en 1970. Son quotidien, dans ces années-là, à St Jacques de Compostelle, en Galice, est fait de manifestations interdites, de distributions clandestines de tracts, de réunions secrètes, de pseudonymes…. Tout ça n’était pas un jeu. Tout ça menait un jour ou l’autre aux cachots de la Garde Civile. Là, se retrouveront des antifascistes dont le destin sera différent. Pour les uns , les chemins de l’exil, pour l’autres la route du peloton d’exécution, et pour tous, une soif de justice et de Liberté.

Enrique Fraga nous fait l’honneur de raconter son histoire qui nous fait revivre la résistance des jeunes espagnols des années 1970, la destinée cruelle de son ami Xose Humberto Baena Alonso, fusillé par Franco le 27 septembre 1975, l’accueil des exilés politiques espagnols à Toulouse, et la soif de reconnaissance qu’il a pour tous ces français qui l’ont accueillis, à bras ouverts, sans poser de questions, lui Enrique Fraga, ce fils de Galice.EF

 Pour compléter l’émission :

-Un documentaire, en espagnol, sur Xose Humberto Baena Alonso

-« Papa, maman, ils m’exécuteront demain ». Documentaire en espagnol.

-« El Alba », chanson de Luis Edouardo Aute, en souvenir des fusillés du 27 septembre 1975.

-Concert du groupe Milladoiro

-« Sementeira » , Fuxan os ventos

-Un documentaire en galicien sur Fuxan os ventos

-« De madrugada », Pedro Faura

-« Mar adentro », Carlos Nunez

Habillage sonore  :

-« Galice », Marc Ogeret. (texte Rosalia de Castro ;Version originale, en galicien, par Fuxan os Ventos : https://www.youtube.com/watch?v=VMwY8k76mJI )

-«  De madrugada », Pedro Faura (1975)

-«  O bruxo da montaña », Milladoiro

-« Sementar », Fuxan os Ventos

-« Mar Adentro » , Carlos Nunez

Musique additionnelle :

-« A Quenla »

La musique du générique est deZaragraf 

 

 

Cette émission, réalisée par Josef Ulla,  est à écouter sur Radio St Affrique (FM : St-Affrique 96.7 — Camarès 92.7 — Belmont 99.9 — Millau 100.6),  mardi 26 septembre à 18h, mercredi 27 septembre, à 14 h (jour anniversaire de l’exécution de Xosé Humberto Baena Alonso et de 4 autres jeunes antifascistes espagnols. Ce seront les derniers fusillés du franquisme.) ,  et samedi 30 septembre, à 16h

 

1 commentaire

  • par : Solene le : 03/10/17 à 10:40

    L'émission a fait écho a tellement de choses (entre les maoistes et la vison que l'on a de la culture asiatique avec les sectes et tout, la nouvelle vague de réfugiés qu'on maltraite alors qu'on nous accueille comme des rois quand on va chez eux enfin à mettre au passé pour certains pays..., les mouvements sociaux actuels que je trouve un peu dépassés pour le coup...) tout ça m'a fait sourire juqu'à entendre parler la de la fusillade à la fin... triste réalité des conflits... Bref je trouve ça génial que tu prennes le temps d'en parler car vraiment ce sont des luttes comme oubiées ou qu'on a éloignées enfin du moins en Bretagne ;) Merci donc à toi et aux gens qui partagent avec toi!

Laisser un commentaire :