Dissonances

Dissonances

Trois fois par mois, histoire de voir les choses autrement, sous un autre angle ou dans une autre perspective, nous ferons ensemble un pas de côté pour prendre le temps d’écouter des voix dissonantes qui portent un éclairage différent sur nos vies, nos luttes et nos espoirs.

 

••• émission mensuelle :

  • première diffusion le 4ème samedi du mois à 16h00.
  • deuxième diffusion le lundi suivant à 20h00.
  • troisième diffusion le mercredi suivant à 11h00.

Dissonances du 25 mars

émission du 25/03/2017 nombre de lectures : 134 lectures

Migrants , mineurs, , enfants…. Du Soudan à l’Aveyron, via Calais…

Un reportage de Dissonances

Ils n’ont pas 18 ans ; ils ont quitté leur pays pour fuir la guerre, les tortures , l’esclavage. Ils ont traversé la Lybie, navigué sur des embarcations de fortune en Méditerranée pour arriver en Italie ; parcourir ce pays jusqu’aux Alpes, errer sur les routes de France pour arriver à Calais, en face de leur chimère, le Royaume Uni.

 

Puis, un matin de novembre 2016, un bus vient récupérer 25 de ces jeunes migrants mineurs, pour les conduire en Aveyron, au Centre d’Accueil et d’Orientation de Pont de Salars,. Ils y sont restés presque 3 mois.

 

De novembre 2016 à février 2017, l’équipe de Dissonances a suivi l’évolution de ce groupe de 25 adolescents migrants

A  travers le regard des membres de l’équipe du Centre d’Accueil de Pont de Salars, et notamment de son directeur, Laurent Garot, nous découvrons l’approche mise en œuvre par l’équipe , toute empreinte d’humanisme, leur permettant de se retrouver dans leur état d’enfant, de souffler un peu, dans leur long périple vers la liberté et la dignité.

 

 En fin d’émission, à la 53ème minute, , nous retrouverons Elsa Dauphin et sa chronique poélitique : « Elections ».

 migrants

Pour compléter l’émission :

L’Anse du Lac, la base Nautique gérée par la Ligue de l’Enseignement et dirigée par Laurent Garot.

Le site de Michel Bühler

 Habillage sonore (dans l’ordre d’apparition) :

- Vincent zanetti et la compagnie Djinn Jow

- Mineurs isolés, enfats en danger, reportage de Chiara Sambuchi (ZDF)

- « Tant bien que mal » ; Serge Regianni (émission «  ça peut pas faire de mal », France Inter)

- « Cancion para un nino en la calle » ; Mercedes Sosa y Calle 13

- « Eloge de l’autre », Tahar Ben Jelloun (émission «  ça peut pas faire de mal », France Inter)

- «  La vague’, Michel Bühler

- « Pal Norte » ,Calle 13,

- « Home » (traduit de l’anglais par Paul Tanguy), Warsan Shire (émission «  ça peut pas faire de mal », France Inter)

- « L’étranger », Michel Bühler

- « O grito do passarinho », Didier Labbé quartet,

- « Cancion para un nino en la calle »,  Mercedes Sosa

La musique du générique est de Zaragraf 

 Cette émission est à écouter sur Radio St Affrique (FM : St-Affrique 96.7 — Camarès 92.7 — Belmont 99.9 — Millau 100.6)samedi 25 mars à 16h, lundi 27 mars, à 20 h,  et mercredi 29 mars, à 11h, sur Radio St Affrique 

 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :