Culturelles

 

LIBRE ET TOUJOURS DEBOUT !

émission du 26/01/2021 nombre de lectures : 23 lectures

De Radio Pirate à Radio St Affrique, une épopée radiophonique de 40 ans !!

Il était une fois…. Radio Pirate !drapo Qui aurait pu croire que la petite bande de copains qui diffusaient leur radio clandestine, depuis leur voiture mobile afin d’échapper aux radars de la maréchaussée, il y a maintenant quarante années viendraient aujourd’hui sur les antennes de leur même radio raconter leur épopée….Une épopée qui ne parle pas que du passé, une épopée qui raconte le présent. Une épopée dont le futur deviendra Radio St Affrique, une radio vivante, toujours libre et fière de l’être !

De l’âme libertaire du début, en 1980, il reste toujours une fragrance qui se veut tenace.

Radio St Affrique, est une des plus anciennes radios associatives née en 1981, à rester toujours fidèle à l’esprit du début : une radio de combat au service des luttes locales, ouverte et pluraliste, une radio libre au sens propre du terme, permettant à toutes et toutes de s’exprimer, ouverte en permanence au débat et à l’esprit critique mais aussi à toutes les formes de culture ; bref un petit miracle de démocratie, certes imparfait, mais toujours vivant.

Et sur la route des utopies, sur la route des libertés, vogue Radio St Affrique, le bébé de Radio Pirate, dont nous allons entendre quelques uns des géniteurs (Alain Guillot, Geneviève et Jean Sicard) dans Dissonances.

Cette émission, réalisée par Josef Ulla, est diffusée sur les antennes de Radio Saint Affrique mardi 26 janvier à 18h,  mercredi 27 janvier à 8 h et samedi 30 janvier à 16h.

 

COULEUR MUSICALE :

 -Radio Pirate, de et par Le grand orchestre du Splendid ;
- Une petite musique, de et par HK et les Saltimbanques ; 

- Monsieur le président, de Patrick Font et par Leïla Huissoud ;
- L’espoir, de et par Michel Buhler ;

- Muñeca de trapo, par Rue des tamaris.

 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

GALETTE DES REINES ET...

émission du 19/01/2021 nombre de lectures : 39 lectures

Yoga à l'école et bruit mystère à découvrir !!

 LA PETITE RADIO : « Le mois de la galette des reines »

  

Janvier, c’est l’époque des vœux à échanger, des bonnes résolutions à prendre (« promis, papa et maman, je serai sage avec vous » ; « pas de souci, mamie, je gouterai à tous les légumes… » !). C’est aussi le mois des galettes… souvent on dit « galette des rois », mais si vous tendez bien l’oreille, vous entendrez cette petite animatrice de La Petite Radio de l’Ecole de Montlaur, tenter de glisser dans l’interview le nom de « galette des reines »…. Un vent de renouveau soufflerait-il sur la jeunesse de 2021 ? Pareil pour l’éternelle histoire de Roule-Galette (entendue ici avec un superbe accompagnement du jeune Lully…). Les animateurs du jour concluent l’histoire par ces mots « E cric et crac moun conte es acabat », sans avoir subrepticement glissé que si la galette était mangée, c’est tout à fait normal, vu que c’est une galette… ;  néanmoins, vous entendrez un enfant se soucier (brave cœur !) du grand-père qui lui, la désirait sa galette…. Ben non, il ne l’aura pas…. En 2022, qui sait ?

Tous ces moments de bonheur sont à entendre dans La Petite Radio, avec aussi un éclairage sur les apprentissages du moment, les leçons de relaxation-yoga, le grand jeu du "Bruit Mystère", et la découverte de l’univers de Jade et Justin…

Chers auditeurs de Radio Saint Affrique , soyez devant votre poste ce mardi 19 janvier à 11h30, ce mercredi 20 janvier à 16h et ce dimanche 24 janvier à 17h, car la jeunesse de 2021 (ceux qui auront 20 ans en 2039) y prend la parole, pour 15 minutes de bonheur, de poésie, d’insouciance et de rêveries.

Et pour ceux qui n’ont pas la chance de posséder un transistor, ben…possibilité de la télécharger ici  sur www.radiosaintaffrique.com

rois

 

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :

Les chroniques terriennes - Les Mayas du Guatemala

émission du 12/01/2021 nombre de lectures : 19 lectures

Que deviennent les Mayas du Guatemala entre la violence d’Etat, les narcotraficants et les « réserves de biosphère »». Une expérience : mon voyage au Guatemala en 94


Une famille à Todos SantosLa conquête espagnole à partir de 1523, puis 300 ans après, les dictatures qui se sont succédées, Et La guerilla, depuis 1960. Cette  guerre civile aura fait 200 000 morts dont 80 % d'origine indigène et 45 000 disparus,. plus l’exil des Mayas pour échapper aux  exactions de l’armée, , A cela s’ajoute le fait que le Guatemala est devenue la plaque tournante du trafic de stupéfiant et les narcotraficants, ne reculent devant aucune violence pour protéger et étendre leur trafic, et occupent aujourd’hui la scène politique  Enfin, autre catastrophe pour les mayas : « réserve de biosphère maya »,au Peten

Cependant quelques communautés mayas  ont réussi à préserver leur identité et leurs coutumes tout en subissant les violences de la guerre civile mais pour combien de temps encore ?

Écrire un commentaire

Laisser un commentaire :