alterna'bio 2012

visuel

Retrouvez les enregistrements des 4 conférences du dimanche 1er avril 2012

 

  • joël DENDALETCHE et la biodiversité
  • jean-pierre henri AZÉMA et les moulins
  • nicolas SUPIOT et le pain
  • christian COUTURIER et la transition énergétique

 

et les deux tables-rondes :

 

  • l'habitat en milieu rural
  • la transition énergétique

 

joël DENDALETCHE - conférence

émission du 01/04/2012 nombre de lectures : 623 lectures

Plus de biodiversité pour un jardin plus naturel.

A l'heure où les matières premières deviennent rares ou sont en voie d'épuisement, où la pollution menace notre santé, le jardinier doit se poser les bonnes questions : comment pouvons nous jardiner sans essence, donc sans motoculteur, sans produits dérivés du pétrole, donc sans pesticides et engrais de synthèse ? Comment produire des légumes nutritifs, savoureux sans trop de maladies et de prédation par les différents ravageurs habituel ?

La clef de toutes les réponses se trouve dans un seul mot : Biodiversité ; la fertilité du sol, la bonne santé des plantes, la régulation des maladies et prédations en dépendent toutes.

La conférence "plus de biodiversité pour un jardin plus naturel" essaiera de tracer les grandes lignes d'une "philosophie" du jardinage naturel, et donnera des exemples concrets de solutions permettant de favoriser la biodiversité au jardin, dans le but de le cultiver d'une manière qui chamboule beaucoup de préjugés, mais qui donne à terme de grandes satisfactions.

 

1 commentaire

  • par : dominique perrot le : 18/05/12 à 22:06

    je viens d'écouter votre conférence avec attention : vous proposez des pistes de réfléxion intéressantes, je suis en train de faire un potager sur une ancienne friche couverte de rumex, de chardons et de liserons je vais donc pailler abondamment et éviter de remuer la terre pour faire germer d'autres plantes.
    la transformation d'une ancienne prairie en potager m'avait donné beaucoup moins de travail, le paillage d'hiver suffisait à t-ralentir la croissance des plantes sauvages et à ameublir le sol, sur la friche, c'est plus difficile

Laisser un commentaire :